15.12.2017 | Beasto Blanco + Bloodlost @ Manoir Pub

Le Manoir Pub de St-Maurice accueille ce vendredi soir les Valaisans de Bloodlost, qui assureront la première partie des Américains de Beasto Blanco. Je me suis rendu à cette soirée avec ma sœur Natacha qui assurera les photos. Petite particularité de cette soirée, le bassiste de Bloodlost n’a pas pu être présent. Un remplaçant est donc venu et a dû apprendre les chansons très rapidement, pour cette raison les trois musiciens ont dû raccourcir leur set. Après avoir dégusté une bière dans le cadre toujours aussi agréable du Manoir Pub, je me suis dirigé vers la scène pour le premier groupe. Malgré l’absence de son bassiste, Bloodlost a exécuté son trash metal avec brio et énergie. Jouant d’anciens titres et d’autres plus récents, nous avons également eu droit à un avant-goût de leur prochain album qui paraîtra en 2018. J’ai eu énormément de plaisir à écouter la musique de ces Valaisans très explosive portée par l’enthousiasme des musiciens, une très bonne première partie qui annonce une soirée explosive.

Le public est déjà très motivé et l’arrivée de Beasto Blanco se rapprochant de plus en plus fait monter la pression. Après une petite pause la salle se remplit et c’est au tour de Beasto Blanco d’arriver sur scène. Une première pour ma part et non des moindres. Tout de suite, l’ambiance monte et c’est parti pour une heure et quart de show. Tout au long du concert, les musiciens ont joué avec motivation et un enthousiasme contagieux. Ne laissant pas redescendre l’ambiance et ce jusqu’à la dernière note. Nous avons même eu droit à une chanson du papa de Calico Cooper, Monsieur Alice Cooper : « Feed My Frankenstein ». Chanson après chanson, la frontwoman arbore différents accessoires, tel qu’une batte cloutée et j’en passe. Un super moment autant visuellement que musicalement. Une chose est sure, le talent chez les Cooper est une histoire de famille. En résumé, ce fut un show d’une très grande qualité porté par un public déchaîné et une présence scénique grandiose des deux groupes.

Reporter : Ludovic Héritier
Photographe : Natacha Héritier

Pin It