16.01.2018 | Kreator + Vader + Dagoba @ Les Docks

Ce soir, Les Docks accueillent une très grosse soirée dans leurs murs avec la présence des vétérans du thrash metal, les Allemands de Kreator ! Ils sont accompagnés des Polonais de Vader et des Français de Dagoba ! Il est 19h15 quand résonnent les premières notes de «  I reptile » et voici Dagoba à l’action. Ni une, ni deux, le public survolté commence à pogoter. Tout ceci pour la plus grande joie de Shawter qui tient une très grande forme. Le groupe ne disposant que d’une petite demi-heure, sans aucune réserve se donne à fond. Nous aurons droit à certains classique comme «  The Man You’re Not » ou « When Winter ». Le public appréciera beaucoup  le titre « Inner Sun » du dernier « Black Nova ». Ce qui est de bon augure pour les Marseillais. Le show de Dagoba, trop court à mon goût et celui des fans, se terminera sur  « The White Guy And The Black Ceremony ». Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié la prestation du nouveau batteur.

Après une courte pause, il est temps pour Peter et ses acolytes de Vader de déclencher la guerre dans une salle chauffée à blanc ! Le groupe qui fête ses 25 ans de carrière va parcourir ses différents albums. C’est avec « Creation » et « Dark Age » respectivement l’intro et le premier titre de « The Ultimate Incantation », leur premier album, que le groupe entame le premier assaut ! Je me retrouve vite poussé au fond de la salle car, comme pour le groupe précédent, le public n’as pas l’intention de regarder les bras croisés ! Le groupe continue avec le morceau « Vicious Circle ». C’est à ce moment que je me rends compte qu’ils sont en train de nous jouer l’entièreté de cet album pour le plaisir des fans de la première heure. Les morceaux étant relativement remplis de blast beat, le public s’en donne a cœur joie avec des circle pits et on aura même droit à un wall of death. Après une petite heure, la « Marche Impériale » vient clore le champ de bataille ! Malgré ses 52 ans, Peter tient toujours une pêche d’enfer et j’attends impatiemment de le revoir lui et ses musiciens qui ne déméritent pas non plus.

Le temps de boire un verre pour se refroidir un peu dans la chaleur infernale des Docks bondés que c’est au tour de Kreator de nous présenter son  dernier album «  Gods Of Violence ». Je suis assez surpris par les écrans et les lights mis en place sur scène, ce  qui montre que le groupe ne laisse rien au hasard. Le show débute avec le morceau «  Phantom Antichrist » qui est aussi le titre  du premier album du groupe. Le public n’ayant pas eu le temps de refroidir repart de plus belle sur les riffs rapides et les speeds endiablés ! Je vous garantis qu’il ne fait pas bon d’être au milieu de la salle pour les gens n’aimant pas se faire bousculer. Le groupe enchainera ensuite sur un titre du nouvel opus « Hail Of The Hordes » avant d’entamer le classique « Enemy Of God ». Pour dire que lui aussi prend de l’âge, Mille Petrozza a dû manger du lion ce soir,  car il ne laisse pas une minute au public pour souffler ! Il veut que ça bouge et réclame des circle pits pendant que le groupe nous joue ses morceaux phares : « Flag Of Hate », « Betrayer » et surtout « Violent Revolution » que le public apprécie énormément. Comme nous sommes sur la tournée du dernier album, le groupe nous jouera en plus du morceau cité plus haut « Satan Is Real », « Gods Of Violence » et « Fallen Brother » qui sont relativement bien accueillis, ainsi que « Death Becomes My Light » qui fermera les 1h30 de concert de folie !  En tous cas, des soirées comme celle-ci on ne s’en lasse pas et un grand bravo aux Docks !    

Report : Cédric Ferret Photos : Paulo Lopes

Pin It