02.03.19 | Haunting The Castle 2 @ Anthisnes (BE)

Le samedi 02 mars dernier, c'était la deuxième édition du Haunting The Castle, et c’était à Anthisnes que ça se passait !

Un petit festival de Doom, il n’y en a pas beaucoup, et comme ils se font rares, ils sont souvent très appréciés.

La journée est nuageuse, grise, morne et monotone, donc parfaite pour ce style très lent et très sombre ! Surtout que ce festival se passe dans le vieux château de l’Avouerie ! Quel cadre absolument épique n’est-ce pas ? C’est exactement ce que je me suis dit durant tout le chemin vers Anthisnes, et je ne fus pas déçu, l’atmosphère était parfaite…

Première mise en bouche, retrouvaille de tous les copains fans du style présents sur le parking ! Et bien évidemment, l’apéro ! Il est 13h, le festival est déjà accessible, donc nous nous déplaçons tous ensemble vers la Porte du Doom...

Le nombre de personne étant limité à 200 car le lieu est fort petit, il fallait se dépêcher de prendre sa prévente et pour remercier les gens qui ont acheté la leur longtemps à l’avance, les organisateurs ont décidé qu’avec la place serait donné, aux 50 premiers acheteurs, un t-shirt du festival, avec le line-up !

Le premier groupe, c’est Beyond Our Ruins qui présente un très convaincant mélodic Doom/Death, et de l’avis de toutes les personnes présentes, ce fut un excellent concert d’ouverture. Malgré un chant parfois faux, les musiciens connaissaient leur instrument et leur demi-heure de show passa bien trop vite.

Ils furent suivis par les britanniques de Khost. Il me fut personnellement très difficile de rentrer dans leur musique, une sorte d’Industrial Funeral Doom, un peu comme du Rammstein mais très ralenti, avec une seule note et sans batterie.

Trop compliqué pour moi que de suivre, je parti prendre une bière, spéciale, ce qui me permet de faire un encart sur la carte, ma foi très intéressante. En effet, il n’y avait que trois bières à la carte aujourd’hui, mais toutes spéciales ! La première, une bière ambrée, La Reserve de l’Avouerie, correspondait à la bière basique ; suivit de sa version fermentée en fut de Whisky, l’Apogée et enfin, la Terrorix, une « bière d’hiver épicée », disponible seulement en bouteille.

Le troisième groupe ne laissera pas grand monde indifférent tellement leur show fut percutant ! Anguish et son doom metal carré et efficace m’aura totalement séduit ce soir.

18h00 et c’est l’entrée en scène de l’organisateur Denis Halleux et son groupe Fading Bliss, jouant plutôt dans un registre Gothic. Un concert très plaisant, annoncé comme spécial, qui aura su me plaire sans pour autant être une révélation. Je profite donc du concert pour discuter avec les amis en reprenant une bière, juste avant d’apercevoir le batteur d’Ahab dans le public. Quel homme extrêmement sympathique et accessible !

Les deux concerts suivants se mélangent un peu, je commençais à attendre sérieusement la tête d’affiche, quoique même si l’Occult Doom de Black Capricorn en mode concert spécial Doom fut très bien ; et que le show Special 25th Anniversary de Officium Triste avec leur Death Doom très réussi m’ont énormément plus tous les deux. L’entre deux show fut rythmé par ma visite à l’exposition de l’artiste Vincent Fouquet, dessinateur de pochettes d’album sous le nom d’« Above Chaos », et ayant notamment travaillé avec Meshuggah et Nordjevel.

Mais voilà les maitres du Nautical Funeral Doom qui entrent en scène ! Durant 1h40 Ahab fera toujours plus fort, toujours plus puissant, toujours plus jouissif ! Le son absolument magique de leur musique en aura laissé plus d’un dans la salle en transe complète ! Les dernières notes d’Antartica The Polymorphess résonnèrent très longtemps dans les oreilles de tous ici présents…

En somme, un super festival de doom comme on en voudrait bien plus, avec quelques perles sur cette affiche extrêmement belle.

Merci énormément à Denis Halleux et AZ Live pour cette édition réellement mémorable, et à l’année prochaine avec, je l’espère, de tout aussi bons groupes !

Pin It